Arrêter de fumer grâce à l’e-cigarette ?

Pour arrêter de fumer, on connaît les moyens classiques tels le patch, les chewing-gums, l’hypnose, la méditation. Mais récemment, un nouvel objet a fait son apparition sur le marché français et ces derniers mois, on en a souvent entendu parler. Vous n’avez pas pu passer à côté. Dans votre entourage, il y a sans doute quelqu’un qui a essayé.

Pourquoi utiliser un tel objet ?

A la différence d’une clope classique, la cigarette électronique Joyetech, pour citer la plus connue, est composée d’un liquide qui sera chauffé par une résistance pour ensuite se transformer en vapeur. C’est celle-ci qui est inhalée par le fumeur. Lors de l’achat de votre cartouche, vous avez le choix entre plusieurs saveurs pour le liquide de votre cigarette électronique. Pour les fumeurs, cela peut être un moyen de diminuer sa consommation de tabac en alternant les deux. Au niveau de leur santé, cela permet de limiter l’inhalation de substances toxiques.
Un autre avantage peut être cité, financier cette fois. Car cela coûte moins cher que d’acheter du tabac, dont le prix augmente constamment.

Un sujet polémique

Malgré cela, nous assistons à une véritable polémique à ce sujet. La cigarette électronique type Joyetech peut-elle être considérée comme un médicament ou un moyen vraiment utile pour limiter sa consommation de tabac ?
De nombreuses études sont sorties, certaines se contredisant, d’autres allant dans le même sens, à savoir, aide efficacement à arrêter de fumer. Mais aujourd’hui, de nouvelles questions se posent, notamment au sujet de la vapeur qui se dégage du liquide pour cigarette électronique. Ne contient-il réellement aucune molécule cancérigène ? Pour l’instant, le doute plane à propos de cet objet. Dernièrement, le Parlement européen a décidé de ne pas la considérer comme un médicament. Conséquence, elle ne sera pas vendue en pharmacie, elle reste en vente libre.

Laisser une réponse

*