La garderie saisonnière, une bonne idée pour les vacances

enfants-creche-collective-vacancesAu mois de février dernier, nous sommes partis une semaine à la montagne entre amis. Parmi eux, un couple avait des enfants de 3 et 4 ans, qui étaient trop jeunes pour skier. La journée, ils ne pouvaient pas nous accompagner sur les pistes. Alors pour que les parents puissent tout de même profiter de leurs vacances pour faire du ski, nous avons dû trouver une solution.

Une structure ouverte seulement à certaines périodes

En fait, au départ, ils devaient faire garder leurs bouts de chou par leurs parents. Seulement, au dernier moment il y a eu un imprévu et ils avaient le choix entre annuler leur participation à ce séjour ou venir avec leurs enfants. Pour nous, il n’était pas question qu’ils passent à côté de leurs vacances, donc nous leur avons dit de les emmener. Sur place, nous avons découvert qu’il existait une crèche collective. Elle a été mise en place par la mairie de la station et à chaque période de vacances, elle ouvre ses portes pour accueillir les enfants des touristes. Pour les parents, c’est très pratique car elle est située dans la station, juste à côté de la petite épicerie. Cette crèche propose une quinzaine de places et il suffit de réserver dès son arrivée.

Les confier en toute sérénité à des professionnels

Mes amis étaient donc ravis de savoir qu’une telle structure existait au sein du village. Cela leur permettait d’aller skier tout en ayant l’esprit tranquille. Si cette crèche collective n’avait pas été là, nous aurions trouvé une autre solution, comme garder les petits chacun son tour par exemple. Mais je crois que les enfants étaient bien mieux dans celle-ci ou dans la micro-crèche d’entreprise que nous avons chez nous. Nous les récupérions le midi pour qu’ils déjeunent avec nous. Le reste de la journée, ils pouvaient s’amuser dehors à faire des bonhommes de neige, jouer à l’intérieur de la crèche avec les autres bambins, colorier, faire de la peinture et des tas d’autres activités. Le soir, lorsque nous allions les chercher, ils étaient très heureux.

Laisser une réponse

*